Passer sa première certification Salesforce

L’obtention d’une certification Salesforce peut augmenter jusqu’à $20 000 le salaire annuel d’un professionnel comparé à un salarié non certifié, d’après une étude menée à Denver aux Etats-Unis. Si les données n’existent pas encore en France, cela donne une idée de la plus-value financière de la certification. Au cours du recrutement, elle est un moyen de faire pencher la balance en votre faveur. Chaque certification est aussi un argument de plus dans la négociation du salaire ;-)

Dans les annonces d’emplois, la majorité des entreprises recherche des profils avec au moins une certification Salesforce. Il y a 27 certifications différentes et pourtant peu ou trop d’informations sur la question. Quelle certification faut-il passer en premier ? Comment les épreuves se déroulent-elles ? Comment s’y préparer ? Comment réviser ? Quel est votre profil ? Nous avons répondu à ces questions pour vous.

Quelle certification faut-il passer en premier ?

Etes-vous plutôt fonctionnel ou technique ? Tout dépend de votre profil. Pour commencer, il faut passer l’une de ces trois certifications : Administrator, Platform Developer I ou Platform App Builder.

Administrateur Salesforce

Le parcours d’un administrateur Salesforce (fiche métier) comporte deux certifications principales : l’Administrator et l’Advanced Administrator. Les questions feront appel à votre capacité à répondre à des problématiques en utilisant les configurations standards de Salesforce : automatisation de process, gestion des utilisateurs et des accès aux données, design d’interface, etc.

Développeur Salesforce

Pour les profils plus techniques type développeur Salesforce (fiche métier), les certifications Platform Developer I et Platform Developer II sont plus adaptées. Elles portent sur la connaissance du code APEX (proche de JAVA), les cycles de développement et les bonnes pratiques de programmation.

Si vous vous destinez à un parcours technique, il est tout de même conseillé de passer la première certification d’administrateur. Elle permet d’avoir une vue globale des possibilités de Salesforce en standard. C’est parfois utile de savoir que quelques clics peuvent suffire !

App Builder

Salesforce a également créé une certification à mi-chemin entre l’administrateur et le développeur : la Platform App Builder. C’est une manière de tester vos capacités à construire des solutions complexes et à utiliser Lightning pour personnaliser des pages, des rapports, des tableaux de bord… Elle certifie que vous pouvez créer des applications personnalisées dans Salesforce.

Pour des questions de logique, nous vous conseillons de passer la Platform App Builder après vos certifications d’administrateur et avant le parcours de développeur, mais ce n’est qu’un conseil.

Encore une fois, rien n’est obligatoire. Il faut juste vérifier les prérequis de chaque certification et faire son chemin ! #BlazeYourTrail

Comment préparer sa certification Salesforce

L’examen est un QCM (Questionnaire à choix multiples). Vous aurez 60 questions avec un choix de 4 à 5 réponses. Il faudra alors choisir la ou les bonnes réponses. Une question correctement répondue est égale à un point. Si vous avez une seule erreur sur la question, elle est comptée pour 0.

Il est possible de passer le test en ligne ou sur site (dans les locaux d’un des organismes agréés). Vous avez le choix entre avoir les questions en anglais ou en français.

Rendez-vous sur le site de Salesforce, sur la page des certifications. Vous y trouverez des informations sur le programme de certification, des questions types, la durée de l’épreuve, le score à obtenir… et le guide ! Il vous indique les sujets qui seront évoqués dans le test et la valeur de chacun dans le calcul du score.

Comme chacun révise à sa manière, voici quelques idées de formation. Aucune n’est obligatoire !

Documentation

La documentation de Salesforce est la référence en termes de fonctionnalité et capacité de la plateforme.

La partie Aide permet de comprendre les possibilités et les limites de chaque fonctionnalité. Pour trouver de la documentation technique, parcourez plutôt la Partie Développeur.

Peu importe la méthode que vous choisissez, ces documentations feront sûrement partie de votre apprentissage. Elles vous garantissent des informations correctes et utiles pour votre certification, entre autres.

Trailhead

C’est la ressource que Boolo vous recommande vivement !

Trailhead est un site de formation gratuit issu de l’univers de Salesforce. On y apprend à créer un environnement de jeu (Sandbox) et surtout, à se former aux fonctionnalités à travers des modules. Pour apprendre de manière plus ludique, vous pouvez obtenir des badges. Il faut finir ces modules en répondant à des mini quiz ou en configurant l’environnement selon l’énoncé. Les cas sont tirés des problématiques rencontrées en entreprise.

C’est un mélange d’exercices théoriques et pratiques qui rendent l’apprentissage plus simple. Cela peut-être un peu long toutefois…

Les communautés Salesforce

Beaucoup échangent sur les certifications sur les communautés telle que la Trailblazer Community, sans parler des réseaux sociaux ! Cependant, vous devez toujours rester prudent : s’il y a de bonnes infos, il y a aussi des affirmations fausses ! #FakeNews

Les programmes d’entraînement Salesforce

Salesforce propose des formations pour chacune de ses certifications. Si les leçons sont de qualité, le prix (très élevé) peut en dissuader.

Certains partenaires de Salesforce tels que Stoney Point ou K2 Partnering Solutions proposent eux aussi des cours, à plus bas prix… Ils ne sont pas dispensés en France. C’est un investissement. Assurez-vous de la qualité des cours avant de signer !

Les formations en ligne

Elles sont un moyen efficace - et plus économique - de parcourir les sujets de votre révision. Udemy propose des leçons vidéos sur certaines certifications pour une vingtaine d’euros. Encore une fois, il ne suffit pas de visionner les 35 heures de vidéo pour réussir l’épreuve. Il faut retravailler et approfondir les sujets.

Nous avons testé et nous approuvons les leçons de Mike Wheeler et Bobby Butin.

S’il y a une chose sur laquelle il faut être vigilant, ce sont les quiz gratuits tels que Quizlet ou Proprofs. Ces tests ne sont pas toujours à jour. Ce ne sont pas des questions officielles d’examen. Et le pire : beaucoup de réponses sont incorrectes. Ils sont toutefois utiles pour s’habituer au format des questions et faire réfléchir aux réponses possibles. Ils sont même conseillés si vous retravaillez chaque question pour être sûr de la bonne réponse ;-)

Chez Boolo, nous aimons bien également nous former sur Focus on Force. Ce sont des quiz de qualité régulièrement mis à jour. Ils ne sont pas gratuits mais abordables (environ 20€). C’est le prix de la sérénité !

Last, but not least !

Passer une certification Salesforce vous coûtera $200 pour un premier essai. En cas d’échec, vous pourrez retenter le test à moitié prix.

Commencer peut-être à la fois excitant et effrayant. Planifiez votre test. C’est un bon engagement qui vous forcera à vous plonger dans vos révisions. Rien ne sert de se précipiter ! Donnez vous quelques mois d’apprentissage avant le jour J.

Après cela, il sera déjà temps de penser à sa carrière. Si vous ne savez pas encore quel parcours est le plus approprié pour vous, consultez notre article : Comment bien lancer sa carrière Salesforce ou encore nos fiches métiers.

Vous avez maintenant les clés en main, alors foncez !


Khalid Bouaabdalli

Salesforce Architect and Bluefactory and Boolo cofounder - 6x Salesforce Certified

Dans la même catégorie